• La banquise à pied.

    Né dans le Tarn en 1946, l'explorateur français Jean-Louis Etienne est connu pour ses expéditions à but scientifique et son combat permanent pour la défense de l'environnement. Avec cinq compagnons, il conclut au bout de 7 mois, le 03 Mars 1990, la première traversée du sixième continent, l'Antarctique, avec ses seuls traîneaux tirés par des chiens sur 6.300 km. Déjà connu pour avoir atteint le premier en 1986, à ski et en solitaire, le Pôle Nord depuis le Canada, cet ajusteur, devenu médecin puis alpiniste, a participé à de nombreuses expéditions en Himalaya, au Groenland, en Patagonie et dans les régions polaires des deux hémisphères. Ses expéditions sont toujours le support de programmes d'éducation aux Sciences de la Vie et de la Terre ( SVT ), en collaboration avec l'Education Nationale et la Cité des Sciences.

    Passionné d'aventures, il participe à une course autour du monde sur le Pen Duick VI d'Eric Tabarly en 1977 et découvre, à cette occasion, l'existence de l'îlot de Clipperton, lagon volcanique du Pacifique à l'Ouest de l'Amérique centrale, peuplé de la plus forte population de « fous masqués » au monde et de millions de crabes rouges. Etienne montera une nouvelle expédition sur Clipperton, en 2005, pour en mesurer la biodiversité et affirmer la souveraineté française de l'île.

    Avec « Mission Banquise » en Avril 2002, il entame une traversée de l'océan arctique en dérivant sur la banquise à bord de la capsule Polar Observer, déposée par hélicoptère pile sur l'axe de rotation de la Terre, pour mieux analyser la régression de la banquise.

    Infatigable, il envisage début 2008, à 60 ans, de repartir explorer la dérive des glaces du Pôle Nord, au sein de la mission scientifique « Total Pole Airship » qui utilise un ballon dirigeable de 54 mètres de long, gonflé à l'hélium. Objectif de ce survol, financé par Total : mesurer l'épaisseur de la banquise de l'océan arctique et son évolution sous l'influence du réchauffement climatique. Epaisse de 2 à 3 mètres, cette croûte de glace se déplace de 5 km par jour et se déforme sous la force de courants circulaires contradictoires. Or, si aucune mesure n'est prise, la banquise disparaîtra complètement en été, selon les experts, d'ici 2060, entraînant des changements climatiques considérables.

    Malheureusement pour l'expédition, le 22 Janvier 2008, une énorme rafale de vent emporte le dirigeable russe qui rompt ses amarres et vient se fracasser sur une maison de Tourettes dans le Var. Le dirigeable et sa nacelle sont détruits, l'expédition doit être reportée.

    Il en faudra plus, on le sait, pour abattre cet aventurier de l'extrême, vainqueur de l'Everest en 1983, qui prépare déjà l'étape suivante de sa vie d'explorateur insatiable. «  Tout semble impossible à ceux qui n'ont jamais rien essayé » : cette maxime, dont il est l'auteur, lui va si bien.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Mars 2008 à 11:24
    Originale ton idée de blog
    L'occasion d'apprendre des choses en surfant sur le web. Merci Papyves!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 3 Mars 2008 à 14:29
    Merci.
    Merci Sandrette. Ton blog est bien fait également. Bonne continuation et bonne chance !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :