• Fermeture des maisons closes.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Marthe Richard, née Betenfeld à Blamont, Meurthe-et-Moselle, en 1889, est apprentie couturière dès 14 ans à Nancy où elle côtoie les jeunes soldats de la garnison. Accusée, à 16 ans, d'avoir transmis la syphilis à une recrue, elle monte à Paris et continue à user de ses charmes. Elle y rencontre et épouse un riche industriel, Henri Richer, qui lui offre, en 1912, un avion sur lequel elle passera son brevet de pilote. Elle prétendra battre un record jusqu'à Zurich alors qu'elle n'avait atteint que la Bourgogne.

    Début d'une série d'affabulations, comme celle qui la dépeint comme une grande espionne au service de la France, alors qu'elle ne fut que la maîtresse d'un attaché naval allemand ...à Madrid. De même, lors de la deuxième guerre mondiale, elle ne sera pas inquiétée car inconnue des services secrets. Son livre sur ses exploits de Mata-Hari sera quand même un best-seller. Veuve de guerre, elle épouse l'Anglais Thomas Crompton, directeur financier de la Fondation Rockefeller, deux ans avant qu'il ne meure en 1928, mène grand train et débauche même Edouard Herriot, chef du gouvernement, qui lui obtiendra la Légion d'Honneur.

    C'est donc comme héroïque résistante qu'elle est élue conseillère dans le 4° arrondissement de Paris. Bien que vivant avec un proxénète, la santé des femmes lui importe ; c'est pourquoi elle dépose un projet devant le conseil municipal pour la fermeture des maisons closes. Sa proposition fut votée localement, dans le département de la Seine, ce qui l'encouragea à mener une campagne de presse pour le vote d'une loi générale. Celle-ci fut votée le 13 Avril 1946 et elle gardera le nom populaire de « Loi Marthe Richard » alors que son auteur n'était pas député.

    L'article 1 de la Loi, qui oscille entre abolitionnisme et prohibitionnisme, stipule que « toutes les maisons de tolérance sont interdites sur l'ensemble du territoire national » mais la prostitution reste autorisée outre-mer. C'est la fin d'un système légal datant de 1804. Les locaux de ces anciens « lupanars » ou « bordels » sont affectés aux organisations syndicales ou transformés en foyers pour étudiants.

    La disparition sur Paris du Chabanais, du Sphinx ou du One-Two-Two, et d'autres, ne découragea pas les tenanciers qui se reconvertirent en propriétaires d'hôtels de passe. Le proxénétisme fut interdit et la prostitution restait libre mais les prostituées avaient perdu la sécurité d'un toit et des visites médicales et restaient fichées par la Police. Depuis, l'activité du sexe s'est déplacée sur les trottoirs ou dans les camionnettes à l'orée des bois, les lanternes rouges ne brillent plus à la porte des « boxons, des claques, des bobinards ou des poufs » mais le commerce de la chair est tout aussi visible et infâmant. Avec Internet, les rendez-vous sont plus discrets mais les « pratiquantes » plus nombreuses aussi. Le « plus vieux métier du monde » a de l'avenir.

    Parodiant une célèbre marque de Champagne, Antoine Blondin dira de Marthe Richard : « la veuve qui clôt  ». La vieille dame, qui écrivit encore quelques livres et fit des conférences sur sa vie d'espionne, mourut en 1982, à 92 ans. L'exercice, ça conserve !

    <o:p> </o:p>

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Avril 2010 à 13:38
    La réalité sciemment déformée !!
    marthes richard a été une victime! la petite histoire(la véritable) affirme que la loi dont on l'accuse n'émane pas d'elle! Elle a porté le"chapeau" en place des élus du gouvernement de l'époque, c'est à dire ,sous l'occupation allemande lesquels avaient la préférence auprès de ces dames ,grâce à leur générosité et leur 'fair-play"!Au grand "dam" de nos "dirigeants qui n'avaient plus le libre accés aux maisons closes!!! D'oû la loi, qu'ils ont sournoisement fomentée!!Marthes Richard a uniquement combattu les proxénètes dont elle a été elle même la victime! Jusqu'à la fin de sa vie elle aura souffert d'une injustice ,approuvée, par la majorité des français!!
    2
    Vendredi 30 Avril 2010 à 13:50
    Marthe
    Merci Suzette pour ces informations qui diffèrent de celles que j'ai pu trouver. Marthe Richard a eu, en effet, une vie mouvementée qui tourne presque à la légende.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :