• E = mc2, mon Amour.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Depuis Isaac Newton, nous savions que l'énergie d'une particule provient de sa vitesse et se manifeste sous forme d'énergie cinétique. En gros, plus une voiture roule vite, plus le trou est gros dans le mur où elle se projette. Avec Albert Einstein, on découvre en 1905 que la voiture, même à l'arrêt, possède une énergie liée à sa masse, à l'égal de l'énergie potentielle ou l'énergie cinétique. C'est la fameuse formule E = mc2 dans laquelle E est l'énergie en Joules, m est la masse en Kilos et c la vitesse de la lumière dans le vide. Einstein démontre, dans le cadre de la relativité restreinte, qu'on peut donc extraire des quantités considérables d'énergie ou de chaleur à partir de la masse de la matière, lors de collisions par exemple. Il suffit d'augmenter énormément sa vitesse.

    Albert Einstein est né à Ulm, Allemagne, le 14 Mars (journée de Pi) 1879 mais fera des études en Suisse dont il demandera la nationalité. Sa passion pour les mathématiques le mènera jusqu'au prix Nobel de physique, sur l'effet photoélectrique et le mouvement brownien en 1921, après avoir publié les théories de la relativité restreinte (1905) puis générale (1916), contribué largement au développement de la mécanique quantique ( en confirmant l'hypothèse des quanta de Max Planck ) et de la cosmologie ( étude de l'univers ).

    Après un rapide passage en Prusse, il déménage à Berlin, milite pour le pacifisme et sera nommé Président de la Ligue des Droits de l'homme en 1928. Dans une Allemagne où monte le Nazisme, sa condition de juif l'oblige à s'expatrier. Ce sera alors la période Institute for Advanced Study à Princeton aux Etats-Unis où il peut poursuivre ses recherches. Il obtient la nationalité américaine en 1940 et reçoit les titres de docteur honoris causa de 14 universités. Anti-militariste et n'oubliant pas ses idées pacifiques, il demande cependant au Président Roosevelt de faire accélérer les recherches nucléaires du programme Manhattan pour contrer les avancées de l'Allemagne nazie dans ce domaine mais il sera douloureusement attristé d'apprendre l'utilisation de la bombe atomique à Hiroshima et à Nagasaki.

    Comme on le devine en regardant la photo d'Arthur Sasse, très connue, où il tire la langue au photographe, Einstein n'était pas un triste physicien mais avait, au contraire, beaucoup d'humour. Plusieurs de ses maximes sont restées célèbres : « Il n'existe que deux choses infinies : l'univers et la bêtise humaine ... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue » ou celle-ci : « Je ne dors pas longtemps, mais je dors vite », ou encore : « Avec la gloire, je deviens de plus en plus stupide, ce qui, je le reconnais, est un phénomène très courant ». Allez, une dernière : « Stupidity is doing the same thing, over and over again, expecting a different result » et, pour équilibrer, une autre en allemand : « Gott würfelt nicht » ( Dieu ne joue pas aux dés ).

    Albert Einstein meurt, à 76 ans, le 18 Avril 1955 à Princeton d'une rupture d'anévrisme. Ses cendres seront éparpillées secrètement, selon ses souhaits, ... sauf son cerveau que le médecin légiste aura préservé pour en faire l'autopsie. Comme s'il suffisait de gratter la peinture d'une icône pour découvrir le visage de Dieu !

    <o:p> </o:p>

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Olivier
    Samedi 19 Avril 2008 à 11:23
    E = m.c2
    Juste pour preciser que E = m.c2 est la forme simplifiee de l'equation, celle que le grand public connait mais qui n'est pas utilisable telle quelle. Eh bien oui, m et c etant des constantes, on voit mal comment E pourrait varier la-dedans. Pour pouvoir faire un calcul base sur cette equation, il faut savoir que m = m0/(v2-c2)^1/2. m0 etant la masse a l'arret de l'objet, v sa vitesse et c bien sur la vitesse de la lumiere.
    2
    Olivier
    Samedi 19 Avril 2008 à 11:24
    E = m.c2
    Faute de frappe. En realite m = m0/(1 - v2/c2)^1/2
    3
    Samedi 19 Avril 2008 à 11:31
    Formule
    Merci pour ces précisions, Olivier. J'ai d'ailleurs montré la vraie formule, écrite par Albert, sur la photo suivante.
    4
    Lundi 15 Décembre 2008 à 04:01
    mercii enormement
    JE voudrai vous dire un gros merci!! jetai tres stressee car javai un projet tres difficile que je doi faire pour demain.je ne comprennait rien jusqua que je trouve votre blog merci enormement pour toutes ses informations qui sont dailleur 100 foi meiu expliquees et claires que ceux de wikipedia!! si jai une bonne note, ca sera grave a vous!!:D merci encore pour tout!! quauraije fai sans ce site?? il y a tout ce dont jai besoin afin de realiser mon compte rendu !! soez sur que je lajoute a mes favoris!! merci beaucoup!!! clara haddad
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :