• C’est la faute de l’Europe !

     

    Phénomène  « insignifiant »  aujourd’hui,  dimanche  07  Juin  2009,  les  européens  élisent  leurs  députés,  au  suffrage  universel  direct,  pour  les  5  ans  à  venir.

    Impliquant,  au  sein  de  l’Union  Européenne,  27  pays  différents  et  498  millions  d’habitants,  rien  moins  que  cela,  cet  évènement  devrait  ou  aurait  du  faire  la  Une  de  tous  les  journaux  depuis  des  semaines.  Or,  il  semble  que  tout  le  monde  s’en  moque,  journalistes  compris.  L’Europe,  c’est  loin  et  désincarné.  Qui  peut  citer  un  seul  des  785  députés  au  Parlement  européen  de  Strasbourg,  député,  pas  chef  de  parti ?

    Pourtant,  l’union  de  près  de  500  millions  d’êtres,  soit  plus  que  les  Etats-Unis ( 306  millions ),  plus  que  la  Russie  et  l’Ukraine  confondus ( 187  millions ),  ou  le  Brésil ( 190  millions ),  devrait  susciter  un  engouement  et  un  espoir  que  ne  reflète  pas  le  taux  record  d’abstentions  qui  sera  annoncé  ce  soir  même.

    Certes,  le  Parlement  n’a  pas  les  pouvoirs  législatifs  de  la  Commission  qui  en  a  le  monopole,  ni  même  ceux  du  Conseil  des  ministres  ( en  ce  sens,  on  ne  devrait  pas  parler  de  parlement  mais  d’assemblée )  mais  c’est  lui  qui  vote  les  dépenses  communes  et  donc  la  part  de  ce  qui  est  rétribué  aux  différentes  nations  et  à  ses  administrés.

    Le  Parlement  européen  est  la  seule  instance  à  être  élue  directement  au  suffrage  universel  par  les  citoyens  eux-mêmes,  lesquels  s’en  désintéressent  complètement  au  motif  que  « l’Europe  prendrait  des  décisions  seule  et  indépendamment  des  avis  des  populations,  voyez  l’Irlande  qu’on  fait  revoter  après  qu’elle  ait  dit  Non  au  précédent  scrutin ».  Faux  procès,  à mon  sens. 

    Méconnaissance,  en  tout  cas,  du  fonctionnement  et  des  responsabilités  de  chacune  des  instances  européennes.  Mais  la  faute  en  revient  aux  hommes  politiques  des  différents  pays  et  surtout  aux  journalistes  qui  ne  jouent  pas  leur  rôle  d’analyse  et  de  pédagogie  pour  faire  comprendre  aux  populations  les  arcanes  d’un  système  considéré  comme  d’autant  plus  complexe  et  loin  des  préoccupations  des  gens  qu’il  est  méconnu.  On  se  méfie  toujours  de  ce  qu’on  ne  connaît  pas.

    L’Europe  sert  d’ailleurs  de  bouc  émissaire  idéal  à  bon  nombre  de  leaders  politiques  qui  préfèrent  la  montrer  cyniquement  du  doigt ( même  s’ils  ont  voté  discrètement  pour  les  lois  qui  en  ressortent )  plutôt  que  d’avouer  que  c’est  la  faiblesse  de  leur  action  qui  est  à  l’origine  de  la  dégradation  des  conditions  de  vie  de  leurs  concitoyens.

    Il  est  vrai  que  l’augmentation  générale  des  prix  au  lendemain  de  l’instauration  de  l’Euro  n’a  pas  arrangé  l’image  d’une  Europe  qui  peine  à  donner  des  preuves  de  mesures  de  défense  des  intérêts  des  habitants  et  qui  passe  pour  une  organisation  de  régulations  et  d’établissement  d’interdits  et  de  normes  de  plus  en  plus  contraignantes.

    Au  moment    les  présidents  français  et  américain  commémorent,  en  Normandie,  les  combats  héroïques  de  leurs  soldats  pour  libérer  les  peuples  d’Europe  de  la  gangrène  nazie,  qui  aurait  pu  parier,  au  lendemain  du  débarquement  du  06  Juin  1944,  ( sinon  le  Général  de  Gaulle )  que  les  dirigeants  français  et  allemands,  main  dans  la  main,  oeuvreraient  65  ans  plus  tard  pour  l’édification  d’un  nouvel  ordre  européen,  fondé  sur  la  paix,  la  liberté,  des  valeurs  communes ?

    Comment  ne  pas  être  admiratif  devant  ces  paroles  du  grand  poète  visionnaire  qu’est  Victor  Hugo,  lorsqu’il  déclarait,  en  1849  déjà,  au  lendemain  de  la  guerre  de  sécession  et  bien  avant  les  deux  guerres  mondiales :

    « Un  jour  viendra    vous, (…) nations  du  continent,  sans  perdre  vos  qualités  distinctes  et  votre  glorieuse  individualité,  vous  vous  fondrez  étroitement  dans  une  unité  supérieure,  et  vous  constituerez  la  fraternité  européenne. (…). Un  jour  viendra    l’on  verra  ces  deux  groupes  immenses,  les  Etats-Unis  d’Amérique,  les  Etats-Unis  d’Europe, (…) se  tendant  la  main  par  dessus  les  mers,  échangeant  leurs  produits,  leur  commerce,  leur  industrie,  leurs  arts,  leurs  génies,  défrichant  le  globe, (…) et  combinant  ensemble,  pour  en  tirer  le  bien-être  de  tous,  ces  deux  forces  infinies,  la  fraternité  des  hommes  et  la  puissance  de  Dieu. ».

    Je  suis  allé  voter  ce  matin  car  ce  droit  d’agir  sur  les  décisions  qui  seront  prises  en  mon  nom  quelque  part  m’a  été  offert  par  les  générations  qui  m’ont  précédées  et  se  sont  battues,  à  mort,  pour  cela.  Au  contraire  de  ces  régimes  totalitaires    les  femmes,  les  exclus,  les  citoyens  mêmes  n’ont  pas  ce  droit.

    Une  image  devrait  nous  habiter,  au  moment  de  prendre  la  canne  à  pêche,  ce  dimanche,  c’est  celle  de  ce  jeune  chinois,  seul  devant  une  colonne  de  chars,  sur  la  place  Tienanmen.  Tout  un  symbole.  On  n’a  pas  trouvé  mieux  encore  que  la  démocratie,  la  voix  du  peuple,  pour  gouverner  bien  les  peuples.

    La  démocratie,  nous  l’avons.  Défendons  la !  Vive  l’Europe !

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pierre Gaugain
    Lundi 8 Juin 2009 à 14:30
    Les Mongols et l'Europe...
    Bonjour Yves, Merci pour ta réponse sur la tâche mongoloîde ou mongolique, dont je suis toujours porteur. Maintenant je peux considérer que j'avais sans doute des ascendants asiatiques, ce qui fait me taquiner ma femme elle-même dans ce cas puisqu'Eurasienne. Pour ces élections européennes si je suis satisfait des résultats je militais et soutenais Europe Ecologie, l'abstention me sidère et m'inquiète de plus en plus. Sans doute qu'intentionnellement certains partis conservateurs ne font aucun effort pour vulgariser les grands axes de cette Europe communautaire, et ne font aucune preuve d'imagination pour apporter quelques solutions aux problèmes environnementaux mais aussi économiques et financiers qui risquent fort d'arriver à brève échéance. Mais le citoyen de base ne fait pas non plus beaucoup d'effort pour se sentir concerné. J'ai l'intention de proposer au mouvement Europe Ecologie une idée pour lutter contre cette abstention de masse. Je proposerai qu'un électeur soit radié des listes si par trois fois consécutives il s'abstient. Comme cela les choses seront plus claires. C'est sans doute un peu brutal mais franchement ces mêmes abstentionnistes sont par contre souvent disposés et enrolables pour les pires aventures antidémocratiques. Alors peut être est-il préférable de prévenir que de guérir avant les exactions probables et futures de ces fameux apolitiques. Possibilité bien entendu de retrouver ses droits civiques après examen dont le contenu resterai à définir, mais qui pourrait-être quelques questions de culture générale et d'instruction civique. Merci pour le rappel à Victor Hugo. Hier était une belle journée, agréable visite du président Obama, fête familiale agréable, victoire de Federer à Roland Garros, et pour finir un bon score pour ceux qui prennent le temps d'imaginer un peu l'avenir, souhaitons nous en encore de nombreuses... Je me suis permis de te tutoyer car j'ai vu que tu utilisais cette forme de communication que j'interprète comme une marque d'amitié. Bonne journée, à te lire Pierre Gaugain
    2
    Gaugain Pierre
    Lundi 8 Juin 2009 à 14:39
    doublon..
    Yves, toutes mes excuses pour le texte précédent envoyé par deux fois par erreur. Mon ordinateur m'ayant informé que je n'avais pas fait le code.... alors qu'il me semblait bien avoir respecté la procédure. Il faut aussi avouer que je ne suis pas un super pro de l'informatique. Pierre.
    3
    Lundi 8 Juin 2009 à 15:14
    Ecologie
    Pas de problème pour le doublon, ça m'arrive aussi. Il vaut mieux deux réactions identiques qu'aucune. Bravo pour ta liste Europe-Ecologie. Je pense que la difusion, la veille du scrutin, du beau film de Besson-Arthus Bertrand " Home " y est pour quelque chose. Il va maintenant falloir rassembler des energies concurentes car, en Europe, ce sont les partis conservateurs qui sont majoritaires. Pour ce qui est de radier des électeurs abstentionnistes, je préfèrerais une carotte pour les plus assidus. Bonne journée.
    4
    Pierre Gaugain
    Lundi 8 Juin 2009 à 20:04
    Elections
    Je serai bien évidemment aussi plus favorable à la carotte, mais d'autre solutions existent, je crois que les Belges ont l'obligation de voter sinon ils sont pénalisés financièrement. Pour les résultats s'ils sont satisfaisants il me semble opportun de rester modeste. Effectivement un gros travail reste à faire pour unir et au moins avoir des attitudes différentes aussi bien dans la production des biens et services que dans leur utilisation, sans doute est-ce ce travail de conviction qui demeure le plus important au delà de l'union des appareils. Il faudra bien se résoudre à penser que les ressources naturelles ne sont pas inépuisables, et je pense que la réflexion collective et citoyenne s'oriente dans cette direction, ceci est sans doute aussi un fait important. Le film " home "a sans doute aussi été un élément important, heureux hasard de calendrier, mais je peux aussi t'affirmer que la mobilisation de terrain des militants de cette liste était de loin la plus importante.
    5
    Mardi 16 Juin 2009 à 11:18
    Uniquement...
    ...l'enseignement pour faire que ce droit acquis ne sombre pas dans les oubliettes du laisser-aller. Carotte et obligation ne me semblent pas judicieuses. La liberté ne s'impose pas, sinon elle devient une autre contrainte, ce qui est totalement antinomique. S'il doit y avoir obligation, elle demeure morale et personnelle, non physique et collective. A la constatation de l'abstention il reste encore du pain sur la planche à nos instituteurs qu'on flatte en les nommant "professeurs des écoles", mais qu'on honore moins qu'un flic. Lorsqu'une société privilégie la répression à l'instruction elle glisse vers le néant.
    6
    Mardi 16 Juin 2009 à 14:50
    Education
    Très juste, Patrick. Cependant, au risque d'enfoncer une porte ouverte, je voudrais rajouter que l'instruction ( rôle des enseignants ) est inopérante sur des sujets non "éduqués" ( rôle des parents ). En ce sens, le terme d'Education Nationale est bien mal choisi car on devrait parler "d'instruction nationale" et laisser l'éducation au milieu familial.
    7
    Gaugain Pierre
    Samedi 20 Juin 2009 à 12:29
    Elections
    Bonjour Yves et bonjour Patrick Bien sûr que tout passe par l'éducation et l'instruction. Quand je propose des concepts contraignants c'est en général que je suis très énervé. J'écoutais dernièrement sur Inter une éminente personnalité préciser qu'il n'y a pas si longtemps note éducation nationale s'appelait l'instruction publique. Je vous parle d'un temps où les mots avaient encore un sens et que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître avec mon amitié à vous deux. Pierre
    8
    Vendredi 28 Mai 2010 à 14:12
    Les élections
    Pardonnez-moi,Mr Gaugain,n'auriez-vous pas l'âme d'un dictateur ? Punir les braves citoyens comme des enfants à l'école,lorsqu'ils n'ont pas fait leur devoir, en l'occurence celui de voter? Réflêchissez un chouïa (excusez-moi c'est mon expression favorite!):les élections,(pas celles de Miss France, quoique...)politiciennes,lesquelles ont eu lieu,ont lieu, auront lieu et cela depuis la révolution de 1789, nous ont apporté des résultats positifs,excellents comparés aux périodes précédant cette date!La déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été promulguée, dont,"article 1-les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits..article 2-les droits imprescriptibles de l'homme:la propriété, la sûreté,la résistance à l'oppression...." Donc Mr Gaugain,si un brave citoyen de base(je vous cite!)décide un jour d'élection,d'aller taquiner le goujon,tout en se dorant au soleil, au lieu de déposer un bulletin dans l'urne traditionnelle,que va-t-il se passer? Nada!(rien!)Ne fouettez donc pas le manant avant qu'il ne bouge !Faites preuve d'un peu de civisme!Relisez les "Droits de l'homme.." Si..la France n'était pas déchirée par toutes ces ambitions politiciennes,au regard tourné vers leur propre nombril, il ferait bon sous notre soleil !!!ZIZOU
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :