• Anschluss de l’Autriche.

     En Janvier 1933, rompant enfin avec une succession d'échecs ( Baccalauréat raté, concours de l'Académie des Beaux-Arts manqué, réformé à l'incorporation en Autriche, sa patrie d'origine ), Hitler accède au pouvoir en Allemagne. Il tient sa revanche et va l'exercer jusqu'à l'absurde.
    En annexant l'Autriche qu'il investit avec ses véhicules blindés le 12 Mars 1938, Adolf Hitler réalise le rêve des nationalistes allemands et autrichiens qui n'avaient jamais accepté les traités de Versailles et de Saint-Germain, signés en 1919, dont l'une des clauses interdisait le rattachement de l'Autriche à l'Allemagne.
    Ce rêve, c'est « l'Anschluss », de l'allemand « anschliessen = rattacher », qu'un référendum truqué ( 99% de votes favorables ) avalisera le 10 Avril 1938. L'Autriche est réduite à une simple province du Reich, l'Ostmark et le chancelier Schuschnigg ( qui avait été sommé de nommer l'avocat nazi Seyss-Inquart au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité) cède sa place à un Statthalter dépendant de Berlin.
    L'acceptation de Mussolini et l'absence de réaction du côté français et britannique vont encourager Hitler à continuer dans la voie des coups de force qui aboutira à la Seconde Guerre mondiale. En effet, les démocrates occidentaux sont encore pleins d'illusions sur le Führer, reconnu « Homme de l'année » par Time Magazine, en 1938, la France reconnaît l'Anschluss comme une affaire intérieure allemande et Mussolini, qui s'était pourtant emporté contre Hitler au moment de l'assassinat de Dollfuss, ne peut plus rien lui refuser pour faire accepter l'invasion italienne de l'Ethiopie.

    Après l'Autriche, Hitler se tourne vers la Tchécoslovaquie, riche en ressources agricoles et minières. La question des « Sudètes », de culture germanique, lui en offre l'occasion : il réclame leur rattachement à l'Allemagne. Les accords de Munich, en Septembre 1938, entre Daladier, Chamberlain et Hitler, scellent la mort de la Tchécoslovaquie comme Etat indépendant, en donnant raison à ce dernier.

    On connaît la suite, l'invasion de la Pologne puis de la Belgique, l'entrée en guerre des Alliés et la prise en tenaille des troupes nazies entre les deux fronts français et russe.

    De quoi faut-il le plus s'étonner ? De la folie mégalo-maniaque d'un dictateur ou de la faiblesse de ses contemporains qui le regardent faire sans réagir ?

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Chuck
    Mercredi 12 Mars 2008 à 14:00
    Hitler
    ... et il avait contracté la syphilis dans sa jeunesse, auprès d'une dame de petite vertu. Et il avait du sang juif dans les veines... Il est vrai qu'Himmler était éleveur de poulets...
    2
    Mercredi 12 Mars 2008 à 16:48
    Secte
    Eh oui, Chuck, il avait plein de défauts comme tous les hommes mais c'était surtout un formidable tribun qui a envoûté les foules avec son baratin. Il aurait pu être gourou d'une secte.
    3
    Gilles
    Samedi 15 Mars 2008 à 17:02
    Hitler et.....
    "De quoi faut-il le plus s'étonner ? De la folie mégalo-maniaque d'un dictateur ou de la faiblesse de ses contemporains qui le regardent faire sans réagir ?" Eh oui, sauf erreur, il avait bien annonce dans "Mein Kampf" ce qu'il allait faire! Je serai toujours etonne (bien que n'etant pas general....) de voir combien les democraties sont naives face aux dictatures. Encore aujourd'hui, et je tourne mes regards vers l'est.....
    4
    KANT.
    Samedi 15 Mars 2008 à 17:17
    Yves !
    Un peu trop leger ce post, non ?... peu faire mieux ( quoique ). 3/10
    5
    sophie
    Samedi 15 Mars 2008 à 17:22
    1/10 sans plus
    juste pour l'intention/effort d'avoir voulu informer/communiquer
    6
    Samedi 15 Mars 2008 à 17:29
    Notes
    Merci Kant et Sophie pour vos notes. Mes billets sont succincts intentionnellement pour ne pas lasser. Ce sont des rappels d'événements et non pas des cours d'histoire. Je vous conseille de me rayer tout de suite de votre liste car vous trouverez mieux ailleurs. Adieu !
    7
    KANT.
    Samedi 15 Mars 2008 à 17:34
    Succints, aucun probleme !
    Mais Yves, ce manque de profondeur...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :